Centaur's Stables


 

Partagez|

[ 1-3 ] Gwrac'h - Jument - Selle Français - Prise

avatar
William D. BauerBig Boss
Messages : 252
Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://centaurstables.forumactif.com
MessageSujet: [ 1-3 ] Gwrac'h - Jument - Selle Français - Prise  Jeu 3 Aoû - 14:46



Gwrac'h



 








Compétences
























DRESSAGE00
OBSTACLE71
CROSS COUNTRY00
PUISSANCE26
ENDURANCE00
VITESSE00
SOUPLESSE26
EQUILIBRE26
REACTIVITE26

Identité














AGE13 ans
SEXEJument
RACESelle Français
ROBEAlezan
TAILLE178 cm

Attribution









NIVEAUI à III*
CAVALIEROlga Van Berg
CONFIANCE70%

Carnet de Santé







FORME80%
FERRURE25%
Résultats




02 01 01
Détails:
 

Caractère

Intelligence, force et respect se dégagent de cette jument au physique trop souvent confondu avec un hongre ou un étalon. Gwrac'h, dit G pour les galériens de la prononciation, est d'un mental très fiable. Courageuse et franche, elle ne regarde rien et ne fait pas partie de ces juments exécrables en période de chaleur ou lorsqu'elles sont mises au contact d'autres équidés. Elle a été très bien dressée, ce qui fait d'elle une jument facile et agréable au travail. Énergique et près du sang, elle parvient à combler n'importe quel cavalier par son envie de sauter. G se plaît dans son job et ça se ressent particulièrement lors des épreuves à barrage. Parfaite partenaire pour cavalier audacieux et joueur, elle n'a généralement pas de difficulté à faire confiance en son guide, bien qu'elle puisse parfois être surprise par une mauvaise distance ou une découverte tardive de l'obstacle. Mieux vaut s'accrocher à chaque fin de parcours sans faute, l'alezane n'hésite pas à fêter ses beaux efforts par de jolis sauts de moutons. Elle sait quand elle fait bien, et ça se voit. À pied elle est une grande maligne, toujours à ruser pour obtenir un peu d'affection. Sa plus grande manie et de venir renifler dans le dos si on cesse un instant de s'occuper d'elle.




Autres photos





Dernière édition par William D. Bauer le Mer 6 Sep - 18:42, édité 1 fois
avatar
Olga Van BergNiveau II* - How long is forever? Sometimes, just one second.
Messages : 311
Date d'inscription : 07/07/2017

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
256/1000  (256/1000)
Chevaux: In Vino Veritas - Gwrac'h
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-3 ] Gwrac'h - Jument - Selle Français - Prise  Lun 21 Aoû - 18:51


Un choix difficile

La jeune Olga Van Berg avait récemment dût faire un choix cornélien. Elle avait été confrontée au dilemme suivant : prendre ou ne pas prendre de deuxième cheval. Au vu de sa progression, la néerlandaise avait gagné ce droit, ce qui d'ordinaire, l'aurait enchantée. Mais elle avait, depuis son arrivée aux écuries, fondu pour le bel étalon gris, l'incroyable In Vino Veritas. Elle en avait bien vite oublié qu'elle ne pourrait pas le garder éternellement et avant de devoir dire adieu à leur relation, elle avait l'opportunité de déjà se voir confier un second cheval pour se lier avec lui. Après une longue réflexion, la jeune femme avait fait son choix. Elle se lierait avec sa nouvelle partenaire dès que possible. Il était préférable pour elle de prendre un peu d'avance et de commencer à faire connaissance avec sa future jument de concours. Et c'était Gwrac'h que Olga avait choisie. Elle avait tout pour lui plaire : un joli look, de la taille, de la force, et beaucoup de qualités à l'obstacle bien évidemment. Mais ce qui allait être nouveau pour elle, se serait ce petit côté câlin et curieux. On l'avait prévenue, elle devrait s'occuper d'elle et lui donner beaucoup d'attention et d'amour si elle voulait en faire sa meilleure amie. Mais elle se sentait prête, In Vino Veritas lui avait fait gravir la première marche, elle continuerait son ascension avec la belle alezane avec envie et passion.

La jeune néerlandaise s'approchait des écuries, animée d'une énergie folle et d'une fougue étonnante. Elle ne pouvait contenir son impatience qui la poussait à toute allure vers l'écurie abritant son fidèle étalon gris et sa nouvelle amie, la mignonne Gwrac'h. Olga se hâtait, cherchant d'un regard animé et brillant le box de sa nouvelle jument. Quand enfin elle le trouva, une imposante tête se tourna vers elle, les yeux pétillants de malice et du foin plein le toupet. L'animal semblait de nature assez rustre au premier abord mais on pouvait lire la douceur et la bienveillance dans ses grands yeux sombres. Olga entrait alors dans le box, prête à faire connaissance avec la jument alezane. En s'approchant ainsi de la belle, elle put enfin se rendre compte de sa taille. In Vino était déjà un beau modèle avec de la force, mais elle, cette Gwrac'h, elle était immense et incroyablement massive. La jeune femme n'en croyait pas ses yeux et commençait à se demander ce que l'on pouvait bien voir de là-haut. Peut-être aurait-elle le vertige ? Elle tentait d'estimer sa taille au garrot, ce qui fût une tâche complexe étant donné qu'elle était dans l'incapacité de voir par-dessus la jument.

« Et bien, j'ai tout intérêt à me mettre au yoga ou à investir dans une échelle avec toi... »

La belle alezane au nom imprononçable poussa la jeune néerlandaise du bout de son nez, soufflant doucement. Olga ne savait trop quoi répondre, comment devait-elle se comporter avec une monture aussi affectueuse qui l'accueillait gentiment dans son box, lui proposant presque de partager son foin ? Elle tentait de demeurer naturelle et lui gratouillait alors la tête, sous son toupet ébouriffé. Gwrac'h fermait alors les yeux et étendait son encolure musculeuse, visiblement heureuse de recevoir ces quelques caresses. La jeune femme souriait. Etait-ce si simple que cela ? Avait-elle juste à frotter le bout de ses doigts contre les poils roux de l'animal pour s'en faire une amie ? Jamais Olga n'aurait osé penser que de la gentillesse et un peu d'attention suffirait à se faire aimer. Elle ne voyait en l'amour des autres pour elle que de l'admiration pour ce qu'elle était, mais aujourd'hui, une certaine jument Selle Français était sur le point de changer sa vision sur le monde. Et peut-être même allait-elle changer Olga elle-même...

« T'es une vraie gentille toi... Et moi je suis même incapable de prononcer ton nom ma pauvre... Bon aller Gigi je reviens. »

La jeune néerlandaise avait trouvé, "Gigi", cela lui était venu tout seul et c'était tout de même plus personnel que "G" comme beaucoup l'appelaient. Elle sentait au fond d'elle que cette jument serait sa bouffée d'oxygène, l'être qui permettrait à la petite Olga fragile, l'enfant qui avait perdu son père trop jeune, d'ôter sa coquille pour converser avec la douceur incarnée dans un corps de dinosaure. La jeune femme quittait le box, le refermant soigneusement derrière elle, puis elle se dirigeait vers les casiers. Elle voulait d'ors et déjà apprendre à connaître cette jument et elle était prête de à de nombreuses concessions. En effet, elle avait fait l'acquisition d'un stick de dressage et d'une longe de travail. Elle espérait qu'en longeant sa nouvelle partenaire, elle en apprendrait plus sur elle. Et puis elle pourrait ainsi observer sa manière de sauter et juger de sa puissance. Oui, Olga Van Berg devenait prudente, attentive et bienveillante à l'égard des chevaux. Elle ne s'imaginait désormais plus seulement concourir et briller aux sommets mais faire équipe avec ses fidèles montures. La jeune néerlandaise se laissait apparemment amadouer, apprivoiser par ses chevaux. Tant qu'on eut presque oublié qui était l'humain dans cette pagaille de douceur et de bienveillance.

Olga passait alors à la sellerie en revenant des casiers. Elle y prenait les protections de la belle, une simple paire de guêtres noires. Puis elle se dirigeait vers le box de l'immense alezane au grand cœur, les bras chargés. Elle y déposait alors son licol, sa longe de travail, les guêtres de protection ainsi que son sac de pansage. Elle ne jugeait pas nécessaire de mener la belle jusqu'à la dalle de pansage pour aussi peu d'équipement, après tout, la jeune femme pouvait s'en sortir dans le box de Gwrac'h. Olga s'équipait alors d'une étrille en caoutchouc et s'approchait de la jument. Cette dernière, emplie d'une curiosité soudaine, vint sentir du bout du nez la drôle de chose que la jeune femme tenait. Olga la laissait faire, ne sachant comment agir autrement. Quel intérêt pouvait-elle avoir à renifler une brosse de plastique ? Cette question dépassait la néerlandaise, c'était purement et simplement absurde qu'un animal de cette taille accorde une si grande importance à un détail aussi insignifiant. Soudain, la belle attrapa de ses lèvres agiles, la minuscule étrille et secoua la tête avec joie.

« Eh ! Ma brosse ! Rends moi ça toi ! »

Il était follement amusant d'observer le délicieux spectacle que nous offraient ces deux-là... Gwrac'h, cette grande joueuse, secouait la brosse en remuant la tête, lui conférant ainsi un tel mouvement qu'on l'eut presque cru en vie. Et la petite Olga levait les bras, les agitait dans les airs en sautillant à pieds joints sans jamais atteindre l'objet de sa convoitise. Elle était ridicule et sa nouvelle amie en semblait ravie. Lorsque la jeune femme cessa de bondir, déçue et vexée de ne pas avoir gagné cette bataille, elle riait. Oui, Olga Van Berg riait aux éclats, finalement amusée de cette animation incongrue. La grande alezane baissa alors la tête et laissa tomber la brosse sur le sol. La jeune femme la ramassait alors, souriante. Elle grattait alors le dessous du menton de Gwrac'h en se relevant. Après tout, ce n'était pas une mauvaise fille, elle avait seulement un sens de l'humour particulier. Olga ne pouvait pas se plaindre de ce choix, cette grande jument lui paraissait déjà familière et la réconfortait, elle l'aimait déjà, elle en était folle, mais elle ne pourrait pas l'admettre, du moins pas à n'importe qui. Elle ne pourrait pas révéler que la très froide Olga Van Berg avait fondu en une dizaine de minutes devant une alezane  à l'humour douteux.

La jeune néerlandaise se reconcentrait finalement sur sa tâche initiale, rendre cette jument présentable pour l'amener faire une petite séance de longe et juger de ses allures et de son coup de saut. Tout cela semblait incroyablement professionnel et plein d'ennui. Mais le petit doigt d'Olga lui murmurait que l'animal allait rendre cela passionnant, d'une manière ou d'une autre. Ou peut-être était-ce l'étrange sorte de sourire qui semblait se dessiner au coin de la bouche de la belle selle français. La jeune femme finissait de passer l'étrille en caoutchouc sur les parties grasses du corps de la jument puis attrapait un bouchon. Elle prenait soin de ne pas l'approcher de trop près de la bouche de l'alezane, de peur qu'elle fasse faire à cette brosse également, un baptême de l'air barbare. Heureusement que les brosses ne peuvent pas vomir se disait Olga. La jeune femme se serait assez mal vue venir en aide à une étrille malade, passant du gris au vert et faisant des bulles. Elle chassait l'image de son esprit en secouant la tête, puis devait faire face à une nouvelle difficulté. Comment allait-elle brosser le dos de cette gentille géante ?

La jeune néerlandaise se mettait alors sur la pointe des pieds, levant bien haut le menton, étirant son cou et levant le bras pour ôter la poussière des poils du dos de la grande Gwrac'h. Cette posture rendait ce travail très inconfortable mais la jeune femme n'avait pas d'autre choix. Olga finissait alors de brosser sa nouvelle partenaire aussi méticuleusement qu'elle le put. De toute manière, personne n'était assez grand pour aller faire une vérification des travaux finis. La prochaine fois, elle la mènerait à l'aire de pansage et utiliserait un marchepied, cela faciliterait grandement la dure étape du pansage. La jeune femme saisissait ensuite un cure pieds et nettoyait les sabots de Gwrac'h avec la plus grande des attentions. Une fois la tâche accomplie, elle rangeait son matériel dans le sac de pansage et attrapait une brosse pour les crins. Elle ne faisait qu'un passage rapide dans la crinière et démêlait la queue plus attentivement. Olga posait ensuite sa brosse dans son sac et se saisissait des guêtres de protection de la jument. Elle les lui posait aux jambes puis lui passait son licol en cuir et y attachait la longe de travail. Cette équipe parfaitement féminine était enfin prête pour aller faire des étincelles.


Lorsque que Olga Van Berg et sa désormais jument préférée rentrèrent à l'écurie après cette séance bien agréable, la jeune néerlandaise pensait à son piquet de chevaux. Elle avait alors les deux parfaits chevaux d'obstacle à sa charge et elle allait également gagner une avance monstrueuse sur tous les autres cavaliers. Cela la ravissait et flattait également son égo quelque peu surdimensionné. Elle s'imaginer déjà au prochain challenge, exhibant ses deux champions. Mais pour cela, elle aurait besoin de leur faire confiance, les points de temps dépassé lui étant restés coincés dans la gorge, elle en était encore terriblement énervée contre elle-même.

La jeune femme reprenait ses esprits et menait la belle alezane jusqu'à son box. Elle lui ôtait le licol et le posait, avec la longe de travail, à proximité de son sac de pansage qui était resté sur place. Elle flattait alors l'encolure de sa nouvelle amie, satisfaite de leur séance à pieds. Gwrac'h faisait "oui" de la tête. Elle n'avait ainsi ni l'air très fine ni très intelligente. Mais Olga n'en doutait cependant pas une seconde, cette jument était un génie et elle allait exaucer tous les vœux de l'ambitieuse néerlandaise. Olga enlevait les protections de la grande selle français et sortait du box. Elle le refermait derrière elle et se hâtait dans la sellerie pour ranger les guêtres puis à son casier dans lequel elle fourrait en un temps record son sac de pansage, son licol et sa longe de travail avant d'attraper le sac de friandises. Elle en remplissait les poches de son pantalon, certaine que l'amusante jument rousse les apprécierait au moins autant qu'In Vino. Elle refermait son casier dans un incroyable élan d'énergie positive et se pressait, retournant aussi vite que ses jambes pouvaient la mener jusqu'au box de Gwrac'h. Quand elle y entrait à nouveau, la belle alezane la regardait d'un air étonné. Quelle mouche avait-elle bien pu piquer ce bipède qui soudain était survolté ? Olga sortait deux bonbons de sa poche et les tendait à sa douce et grande partenaire.

« Tiens ma Gigi tu les as bien mérités ! »

Comment pouvait-elle prétendre décider qui avait mérité les délicieux bonbons ou non ? Ce bipède devait avoir une sacrément haute estime de lui-même. Mais après tout, il n'en déplaisait guère à Gwrac'h qui les happait goulûment avant d'en réclamer d'autres en poussant la jeune femme à l'aide de son gros nez maladroit. Cela faisait rire Olga qui sortait de nouveaux bouchons à la pomme de ses poches encombrées à chaque nouvelle sollicitation. Quand enfin il n'y eu plus aucun bonbon à déguster, l'immense alezane entreprit de lécher les doigts au goût encore sucré de la jeune néerlandaise. Cela amusait cette dernière qui trouvait cet élan d'amour à la fois gratifiant et dégoutant. Elle allait devoir se laver les mains méticuleusement en rentrant dans ses quartiers. Mais la jeune Olga Van Berg en tirait cependant bien des leçons. Elle comprenait désormais que jamais un seul cheval n'oserait révéler à qui que ce soit que sous sa carapace et son allure de peste, se trouvait une petite chose fragile pourtant prête à donner sa confiance et son amour à qui saurait lui rendre. La jeune femme finissait par sortir du box après avoir embrassé la jument rousse dans sa crinière douce et le refermait derrière elle. Elle partait des écuries le cœur léger, oubliant même de revêtir son armure sur le chemin, trop occupée à être heureuse, enfin.

2246 mots
avatar
Nayel A. AznarNiveau 0
Messages : 485
Date d'inscription : 04/07/2017

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
43/1000  (43/1000)
Chevaux: Pacific Dream
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-3 ] Gwrac'h - Jument - Selle Français - Prise  Sam 26 Aoû - 0:16

2246 mots
+ 22 points cavaliers + 5 % forme (annulera la longe) + 5% confiance

Le fameux pavé, enfin face
Franchement, t'as du courage, rien qu'à son nom, j'aurai eu la flemme de choisir cette jument mdr
Rien que le début de rencontre m'enthousiasme à fond ! C'est vrai que l'alezane a des points communs avec In Vino mais elle est aussi plus impressionnante à pied, Olga doit se sentir bien crevette à côté ouioui
J'adore comment Olga se retrouve à nouveau à essayer de comprendre comment "acheter" la jument, vu le gabarit j'espère pour son porte-monnaie que des caresses suffiront. G doit coûter bonbon en friandises diva
Au final c'est amusant car en voulant apprivoiser ses chevaux, Olga finit par se faire apprivoiser elle-même woa
Je suis super contente que ce soit le coup de cœur, elles sont trop choux ces deux-là *-*
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ 1-3 ] Gwrac'h - Jument - Selle Français - Prise  

[ 1-3 ] Gwrac'h - Jument - Selle Français - Prise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ukapy, paint x selle français
» DONNE pour retraite contre très bons soins SF
» Premier croisement Camargue Selle Français de la maison
» (34) Donne jument SF 20 ans ASMARA, sous contrat GPLV [Will30]
» "UNE ROSE",jument Trotteur Français,PP ,A VENDRE,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centaur's Stables :: Le domaine équestre :: Les écuries :: Chevaux d'obstacle-