Centaur's Stables


 

Partagez|

[ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris

avatar
William D. BauerBig Boss
Messages : 252
Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://centaurstables.forumactif.com
MessageSujet: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  Jeu 3 Aoû - 1:44



Sans Conteste



 








Compétences
























DRESSAGE05
OBSTACLE36
CROSS COUNTRY32
PUISSANCE32
ENDURANCE18
VITESSE17
SOUPLESSE14
EQUILIBRE31
REACTIVITE14

Identité














AGE14 ans
SEXEHongre
RACEOrigines constatées
ROBEPie tobiano bai
TAILLE164 cm

Attribution









NIVEAUI à II*
CAVALIERMaïka Tremblay
CONFIANCE60%

Carnet de Santé







FORME90%
FERRURE15%
Résultats




00 00 01
Détails:
 

Caractère

Et au milieu de tous les fins chevaux de sport, un physique atypique tape à l’œil. De part sa robe et sa morphologie, Sans Conteste sort du lot. Sa mère était une semi-trait et son père un cheval de sport selle-français. Le pie a débuté sous la selle de son naisseur, à pur titre de loisir. Petit à petit, il a su montrer qu'il était lui aussi capable de compétition, en se sortant de chaque difficulté. On ne sait exactement comment ça peut passer tant il y met un style particulier, mais il passe. Sans Conteste est un cheval puissant et réactif, ce qui compense sans problème son manque de passage de dos ou d'équilibre. Toutefois peu à l'aise en dressage, il perd soudainement toute sa souplesse dans les carrés, qui peuvent avoir tendance à le rendre timide. Il faut alors se donner à sa place, tout comme lui se donnera à la votre sur les deux autres tests. Enfin, on ne peut résister à s'éprendre de son doux regard, véritable reflet de sa personnalité. Contrairement à ce que les apparences pourraient laisser croire, Sans Conteste n'est pas plus brute qu'un agneau et fait toujours attention aux autres, qu'ils soient bipèdes ou non. Petit fait souvent surprenant, personne ne l'a jamais vu donner une ruade monté.




Autres photos





Dernière édition par William D. Bauer le Mer 6 Sep - 18:37, édité 1 fois
avatar
Maïka TremblayNiveau II*
Messages : 73
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 19

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
310/1000  (310/1000)
Chevaux: Sans Conteste
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  Mer 16 Aoû - 21:00

Rencontre haute en couleurs.Sans Conteste & MaïkaAujourd'hui est une journée un peu spéciale car je vais rencontrer ma deuxième monture pour continuer mon aventure au sein de Centaur's Stables. J'avais déjà repéré quelques chevaux qui me plaisaient beaucoup mais mon choix final c'est arrêté sur Sans Conteste, un magnifique petit OC pie. Je ne l'ai jamais observé en détails bien que je passe sans doute devant son box presque tous les jours. Je vais donc maintenant devoir jongler entre une grise lunatique et un pie attentif et doux. Ça promet de belles séances !

Je me rends aux écuries en marchant d'un pas enjoué, imaginant déjà ma rencontre avec le hongre. Mais avant, je passe à la sellerie afin de prendre connaissance de ses équipements. Pas de leçons montées aujourd'hui mais je veux déjà me faire une idée là-dessus. Sur un porte-selle en bois à son nom, je découvre un ensemble tapis-amortisseur-protections noirs très simples et soft. À la taille de la selle, je devine qu'il doit être à peu près aussi rond que la belle Electric. Autre point commun avec l'Espagnole, il est fait en montant et est équipé d'un collier de chasse. Une selle de cross presque neuve qui doit coûter un bras et un filet équipé d'une muserolle combinée et un mors simple. Pas d'enrênement trop compliqué à mettre pour mon plus grand bonheur. J'attrape une guêtre fermée qui a l'air d'être pour les usages quotidiens plus que pour les concours et passe ma main à l'intérieur, récupérant au passage quelques poils blancs. Balzanes donc... Ma première idée faite sur le physique du pie, je quitte la sellerie pour rejoindre les grandes allées où séjournent les chevaux de complet.

En me promenant, je m'arrête pour déposer un baiser sur le front à Electric avant de continuer mon chemin, cherchant ce fameux petit pie qui a attiré mon attention. Dans les boxes du fond, je découvre enfin ce petit bout. Enfin, petit... Il a une sacrée morphologie quand même ! Rien à voir avec les chevaux médiolignes qui pratiquent le complet habituellement. Lui est trapu et plutôt court sur pattes, avec un poitrail large et des membres assez épais, sans doute hérités de sa mère. Une belle encolure développée pour un hongre, un dos court et une croupe large. Une arrière-main qui promet de sacrés décollages sur le cross, je ne l'ai pas encore vu en mouvement mais je suis sûre qu'il a de la puissance à revendre ! Des crins assez peu fournis mais d'une belle teinte bicolore. Je me concentre ensuite sur sa tête toute mignonne bien qu'assez lourde quand même, pour rester en harmonie avec son corps. Il a une belle liste légèrement interrompue qui lui donne une allure de poulain et de grands yeux qui invitent aux câlins et aux longues séances de papouilles. Mon inspection visuelle faite, j'esquisse un sourire et tend doucement ma main à travers le box pour un premier contact.

Pas farouche le moins du monde, le hongre arrive avec nonchalance quelques secondes plus tard, reniflant ma main avant de jouer avec mes doigts. Je rigole doucement et observe sa belle robe tobiano. Quelques tâches aux contours irréguliers lui donnent un certain style en comparaison avec un classique bai ou alezan. Les poils blancs retrouvés dans la guêtre confirme mes pensées, le petit à bien une balzane. Enfin, 4 pour tout dire !
- Tu me plais bien dis-donc...
Il souffle, baisse la tête, récupère quelques brins de foin au sol et se redresse afin de réclamer quelques grattouilles. Ma main glisse avec délicatesse sur son chanfrein, lui faisant ainsi fermer les yeux. Dans ma tête, je me dis qu'un cheval de son âge est probablement un très bon parti puisqu'il sait très bien son métier et qu'il ne doit pas craindre grand chose. Et puis, il sait ce qu'il a à faire.

Motivée de connaître un peu plus Sans Conteste, j'attrape le licol en cuir doublé de mouton blanc reposant sur le porte-filet et je lève un sourcil en direction du hongre, amusée de voir qu'il est privilégié.
- Peau fragile ? Ou simple caprice de mode ?
Il me regarde, se demandant sans doute ce que je baragouine. Dans le premier cas, je serais doublement vigilante quant à l'ajustement du harnachement et les soins de pansage aux endroits à surveiller de près. Dans le deuxième cas de figure, ça me convient parfaitement, étant moi-même une accro des équipements esthétiques.
Je rentre doucement dans le box, déposant une caresse furtive sur son encolure avant de m'occuper de lui mettre le licol. Aucun mouvement brusque ou action cherchant à m'empêcher de le lui mettre. Je le récompense à la voix ainsi qu'avec un bonbon puis j'accroche la longe avant de prendre la direction de l'aire de pansage. Sur le chemin, je me retourne plusieurs fois pour être sûre qu'il me suit bien, entendant à peine sa présence derrière moi. Il est très sage en longe et ne bronche pas, j'avoue que les petites bousculades quotidiennes de ma grise me font parfois oublier que certains chevaux restent derrière leurs cavaliers.

Une fois attaché, j'en profite pour observer un peu mieux le beau pie à la lumière. Il est encore plus impressionnant en dehors du box. Il n'est pas très grand, à peine quelques centimètres de plus qu'Electric je dirais mais sa musculature compense amplement sa petite taille. Et puis je suis plus à l'aise sur des chevaux de taille moyenne que sur les grands chevaux toisant le mètre 80. Et puis, l'atterrissage est moins violent en cas de chute. Je file chercher ma boîte de pansage, à sa place habituelle devant le box d'Electric qui semble de mauvaise humeur, me montrant seulement sa croupe. Ne voulant pas la mettre de côté au profit d'un nouveau cheval à m'occuper, je décide que je viendrais lui rendre visite après. Ma boîte sous le bras, je retourne à l'aire de pansage où Sans Conteste n'a pas bougé d'une oreille, observant bien gentiment le monde qui l'entoure avec un regard curieux et vif.

- Tu m'as l'air... bien calme.
Je me demande si son flegme est le même monté. Je ne le vois pas comme un tank fou furieux mais plutôt comme un cheval qui réfléchit beaucoup et qui aborde les obstacles avec puissance. Les jours qui suivent me diront si mon esprit se trompe ou non. Ma boîte de pansage ouverte, j'attrape l'étrille en piteux état, la présente au hongre qui la renifle sans entrain puis je m'active au pansage. Par mouvements circulaires, je décolle le plus gros des poils morts et de la boue séchée sur son poil. Lors d'un passage sur la jonction abdomen-cuisse, il m'envoie gentiment ses dents et lève un postérieur qu'il repose bruyamment en soufflant. Les sourcils froncés, je passe avec délicatesse mes doigts sur l'endroit à nouveau et même réaction. J'espère qu'il ne s'agit pas d'une blessure. Légèrement inquiète, je continue mon pansage avec le bouchon et j'ai la même réaction à deux endroits : au pli juste devant le passage de sangle et sous le ventre. Soudain, je réalise qu'il est tout bonnement et simplement chatouilleux. Je souffle, soulagée et je termine le passage du bouchon en veillant à ne pas titiller les endroits où il n'aime pas être touché. Le passage de la brosse douce fait rapidement briller son beau poil maintenant parfaitement propre et je termine ce pansage par un curage de pied. À peine ma main sur son épaule qu'il lève déjà son pied et me le présente. C'est vraiment une crème ! Je m'applique à passer le cure-pied tout en surveillant du coin de l'œil Sans Conteste.

Ce pansage clôturé, je range rapidement ma boîte avant de reporter toute mon attention sur le beau pie. Je m'approche calmement de lui et lui tends un quartier de pomme qu'il ne prend pas tout de suite. Il attend plusieurs minutes, m'observant puis tournant la tête pour voir ses copains. C'est seulement lorsque je défais le nœud d'attache qu'il daigne attraper le quartier pour l'avaler tout rond. Pas de retour au box mais un petit moment sous le soleil pour lui permettre de brouter un peu.

Nous nous arrêtons près d'un des près où l'herbe est verte et en abondance, même en dehors de la barrière. Je m'assois dans l'herbe encore humide par la rosée matinale dans un grognement digne d'un homme de caverne. Je n'avais pas prévue de finir trempée. Mais passons. La longe plutôt longue, j'observe attentivement Sans Conteste qui se précipite vers moi comme si j'avais chuté. Je suis assez choquée de sa réaction, mais dans le bon sens. Il a l'air très attentif à son cavalier et à ce qui l'entoure. Après vérification de sa part pour s'assurer que je n'ai pas de séquelle de mon mouvement brutal, il se désintéresse de moi pour profiter de l'herbe tendre. Je n'entends plus que le bruit de l'herbe écrasée sous ses mâchoires puissantes et je réalise qu'une nouvelle page ici s'écrit en compagnie de ce petit bonhomme attachant.

1 498 mots.
© Crimson Day
avatar
Nayel A. AznarNiveau 0
Messages : 485
Date d'inscription : 04/07/2017

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
43/1000  (43/1000)
Chevaux: Pacific Dream
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  Jeu 17 Aoû - 14:49

1498 mots
+ 15 points cavaliers + 5% confiance + 5% forme (annuleront la prochaine perte)

Voyons voir ce que tu nous réserves avec ce tout nouveau compagnon huh
J'aime bien Maïka qui a les bons mots pour valoriser le bonhomme alors que d'autres (comme moi) diraient juste que c'est une espèce de patate sur pattes face
Purée, c'est vrai qu'à pied il contraste pas mal avec Electric, je n'y avais pas pensé ahah
Leur première rencontre se passe bien et c'est de bonne augure pour la suite en tout cas ! Mais je ne doute pas que monté ce sera aussi un ange yay
avatar
Maïka TremblayNiveau II*
Messages : 73
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 19

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
310/1000  (310/1000)
Chevaux: Sans Conteste
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  Lun 21 Aoû - 21:21

Début d'une nouvelle aventure.Sans Conteste & MaïkaLe challenge de CCE terminé et la belle Electric au repos au pré pour la journée, je vais pouvoir m'occuper de mon nouveau petit protégé à qui je n'ai pas beaucoup donné d'attention depuis son attribution. Le temps est nuageux aujourd'hui, l'air est frais mais pas lourd ce qui rend idéal le travail en extérieur. Je me rends donc aux écuries accompagnée d'un seau dans lequel j'ai disposé plusieurs sortes de fruits et légumes que je lui laisserais à disposition pendant le pansage. J'ai même rajouté quelques grains de pop-corn pour changer. Je suis ainsi presque assurée qu'il se tienne tranquille et j'apprendrais par la même occasion à connaître ses goûts.

Dans l'allée des boxes, je jette un coup d'œil à tous les chevaux qui semblent curieux de savoir s'ils vont être sortis ou cajolés. Je passe devant le box d'Electric qui est vide et j'avoue que ça me fait bizarre de ne pas voir sa belle tête grise me regarder. Je sais que je ne dois pas trop m'attacher à elle car ce n'est pas mon cheval et que notre aventure n'est que passagère mais je ressent un petit pincement au cœur en imaginant déjà le jour où je devrais la laisser pour un autre cheval. Mais d'un côté, je m'en voudrais de garder une telle perle pour moi toute seule. Mes pensées négatives mises de côté dans un coin de ma tête, je m'arrête devant le box de Sans Conteste qui est couché en vache sur sa litière de lin fraîchement changée, les yeux mi-clos et la lèvre inférieure légèrement pendante. Mais la pointe de ma botte qui effleure le bois de la porte suffit à le réveiller.

Je rigole face à sa tête vraiment unique. Ses ganaches un peu lourdes lui confèrent un style bien à lui. Mon seau devant la porte, je déverrouille le loquet avant de me faufiler à l'intérieur du box. Fidèle à lui-même, Sans Conteste ne se relève pas comme une furie car je me suis introduite dans son box et ne m'accueille pas à coups de dents mal placées. Non, lui, il reste sagement couché sur le sol avec son regard posé sur moi. Regard empli d'une douceur incroyable d'ailleurs. D'ailleurs, je trouve ça surprenant que pour son gabarit assez brut, ce petit cheval ne soit que douceur et gentillesse. Je m'approche juste assez pour pouvoir passer le bout de mes doigts le long de son large chanfrein. Il souffle gentiment et me regarde comme s'il me connaissait depuis toujours. Rares sont les chevaux qui accordent aussi vite leur confiance ou qui se laisse approcher aussi facilement par des inconnus.

Un sourire se dessine lentement sur mon visage en voyant ses beaux yeux bruns se fermer sous le contact de mes doigts dans son toupet. C'est avec surprise que je lui enlève quelques brins de paille, sa litière étant du lin. Je ne cherche pas la réponse plus que ça car j'ai d'autres projets pour nous aujourd'hui. Après m'être renseignée sur ce petit bout, j'ai découvert qu'il était particulièrement friand de l'obstacle et de cross. Je ne vais pas me lancer dans du cross avec lui pour le moment, ça sera donc du plat et de l'obstacle. J'attrape le licol en mouton à l'entrée de son box et il n'en faut pas plus au beau pie pour se relever. Bon, j'avoue qu'il n'y a ni souplesse, ni grâce là-dedans mais ça me fais rire. Le licol ajusté, je sors du box suivi de près par Sans Conteste. Direction l'aire de pansage.

Pour une fois, j'ai pensé à prendre ma boîte de pansage sur le chemin afin d'éviter de faire plusieurs allés-retour. Le hongre attaché plutôt long et ma boîte par terre, je dépose enfin le seau juste sous son nez.
- Donc, il y a de la banane, des fraises, du raisin, de la betterave, de la pastèque, des figues, de l'artichaut, du concombre et pour finir... du pop corn !
J'attrape un grain de maïs soufflé nature et le lui tend. Plusieurs secondes s'écoulent avant qu'il ne se décide à l'attraper délicatement pour l'avaler aussitôt. Plutôt timide pour l'instant, je lui laisse le temps qu'il faut et j'en profite pour commencer ce brin de toilette.

Comme pour tout pansage, j'attrape l'étrille que je passe en mouvements circulaires sur les parties charnues. J'évite avec soin les endroits où le hongre est chatouilleux. Les bruits peu délicats qu'il fait, je devine qu'il est en train de se goinfrer des diverses friandises. Tout est en très petite quantité. Heureusement d'ailleurs car vue la vitesse à laquelle il engloutit les fruits et légumes, je doute qu'il aurait pût se traîner sur la piste avec de plus grosses quantités. Viens ensuite le tour du bouchon qui enlève la quasi-totalité de la poussière sur sa belle robe tobiano. Tout en utilisant ma main droite pour passer la brosse sur son poil, je laisse ma main gauche se poser un peu partout et je découvre que derrière la carrure de nounours et bonne pâte, il y a du muscle, beaucoup de muscles. Quelques secondes plus tard, il relève la tête et pose son regard dans le mien. Un fin filet de bave coule sur la commissure de ses lèvres et je m'empresse de nettoyer ça avec la pulpe de mon pouce. Pas très glamour tout ça. Mais c'est vrai que si on ne veut pas se salir les mains, mieux vaut ne pas rentrer dans une écurie. Un coup d'œil au seau et je prends note de ce qu'il reste : la banane et la pastèque. Maintenant que je connais un peu plus ses goûts, je sais que je ne pourrais pas mettre tout ce que je souhaite dans les mashs. Le pansage se termine sur un coup de brosse douce pour rendre sa robe bien propre et par un curage de bien minutieux, comme d'habitude. Pas de fioritures avant vendredi. En effet, j'ai prévu de prendre le loulou pour ce troisième challenge. Et il aura bien-sûr le droit à un pansage intensif comme Electric avant les concours.

Je lui caresse légèrement l'encolure pour le féliciter de son bon comportement. Je suis vraiment sidérée par son flegme. Peut-être est-ce à cause de son âge plus mûr que la plupart des chevaux de l'écurie ou peut-être est-ce simplement un cheval de nature calme et posé. Je me dirige maintenant vers les écuries afin de récupérer ses équipements, et les miens par la même occasion. De retour près du beau hongre, je commence à l'équiper pour cette séance. Un tapis orange que je n'ai pas encore eut l'occasion d'essayer, accompagné de son amortisseur en mouton noir. Une très belle selle de saut en cuir d'une célèbre marque française à trois lettres. J'ajuste le collier de chasse dépourvu de branches de martingales avant de m'occuper de poser le filet. Sans Conteste ne bronche toujours pas, il m'aide même en ouvrant la bouche avant même que je lui demande. La muserolle combinée ajustée, je m'occupe de lui mettre deux guêtres noires toutes simples et deux protèges-boulets accompagnés d'une paire de cloches aux antérieurs de couleur orange. Le pie équipé, je règle ma bombe, enfile mes gants avant de le détacher. Direction la carrière !  


De retour aux écuries après cette bonne séance de saut, je devine déjà aux picotements dans les jambes que je vais sûrement avoir quelques courbatures demain. Il faut dire que Sans Conteste à un style... particulier à l'obstacle. Je le pensais puissant mais j'étais loin de m'imaginer la force dans ses postérieurs ; j'ai carrément décollée ! Il est donc impératif de retravailler ça d'ici peu afin d'éviter de faire les mêmes erreurs en challenge. Hormis ma position abominable, je ne retire que du bien. C'est un cheval volontaire et qui se porte relativement bien en avant. En revanche, c'est plus compliqué sur le plat. Je vais avoir beaucoup de mal à lui demander d'être sur la main et le dressage risque de ne pas être une partie de plaisir.

Au lieu de retourner à l'aire de pansage, je décide de m'occuper directement de ça dans le box du beau pie. Je lui enlève donc rapidement les équipements et découvre quelques traces de sueur à l'endroit de la selle et du tapis. Je vais récupérer une bonne poignée de paille à l'entrée des écuries et je reviens vers le hongre avec un grand sourire. Pendant plusieurs minutes, je m'occupe de le faire sécher, de lui curer les pieds et puis à le brosser un peu. Plusieurs caresses en guise de récompense et je sors du box, mes pensées divaguant sur cette nouvelle aventure qui commence.


1 437 mots.
© Crimson Day
avatar
Nayel A. AznarNiveau 0
Messages : 485
Date d'inscription : 04/07/2017

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
43/1000  (43/1000)
Chevaux: Pacific Dream
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  Mer 23 Aoû - 23:43

1437 mots
+ 14 points cavaliers + 5% confiance + 5% forme

Me voici donc, quelle surprise face
Et bien dis-donc, avec ce sceau de gourmandises ça commence bien entre eux. Maïka sait comment se mettre les chevaux dans la poche mdr
Sans Conteste couché comme une vache, ça doit être assez amusant à voir vu le gabarit du bonhomme ouioui
C'est cool qu'elle ait choisi de le monter au prochain challenge ! Il va falloir s'entrainer du coup yay
Je suppose que la séance s'est bien passée, je vais lire ça dans pas longtemps puppy
avatar
Maïka TremblayNiveau II*
Messages : 73
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 19

Fiche cavalière
Points cavaliers / pros:
310/1000  (310/1000)
Chevaux: Sans Conteste
Disponibilité Rp: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  Sam 16 Sep - 17:56

Une page qui se tourne.Sans Conteste & MaïkaAujourd'hui, le temps n'est pas au beau fixe, un peu comme mon moral. Les cordes de pluie qui tombent ne font que renforcer mon sentiment de tristesse et de nostalgie. Pourquoi ? Et bien mon histoire avec la jolie grise Electric Heartbeat est terminée. Je savais en arrivant ici qu'elle ne m'accompagnerait pas jusqu'au bout mais quand même ! Mes bottes s'enfoncent dans les quelques flaques d'eau qui se sont formées dans la cour tandis que je continue le fil de mes pensées. Juste après le challenge, j'ai ressenti un petit pincement au cœur en sachant que ça serait notre dernier. Mais je me console en me disant qu'au autre cavalier va pouvoir profiter de cette merveille.

Arrivée aux écuries, j'essuie mon visage du revers de la manche en frissonnant légèrement. Le froid est tombé sur le pays aussi vite que la pluie. Tout en frottant mes mains l'une contre l'autre afin de me réchauffer, je m'avance dans l'allée en observant les chevaux qui remarquent à peine ma présence. Je dépose une friandise dans la mangeoire d'Electric dont le box est vide avant de me rendre devant le box de Sans Conteste. Le petit bout arrivera sûrement à me remonter le moral. Le hongre est chaudement emmitouflé dans une couverture d'écurie mise la veille. Je l'appelle avec quelques appels de langue et il ne lui faut que quelques secondes pour réagir. Rapidement, il se poste devant moi, souffle sur mon visage avant de sentir mes mains, ayant rapidement assimilé le fait que je suis une cavalière à bonbons. Faible petite humaine que je sois, je lui propose un quartier de pomme qu'il avale d'une bouchée. Un frison me parcours l'échine et je me décide enfin à rentrer dans son box.

Je suis accueilli par un gentil coup de tête de Sans Conteste et évidemment, je profite de cette proximité pour glisser mes mains sous la couverture et ainsi profiter de la chaleur corporelle du pie.
- Véritable bouillotte dit-donc !
Je rigole en observant ses grands yeux expressifs qui me scrutent avec attention. Je reste un moment collée contre lui, mes mains sur ses épaules. Malgré l'arrêt avec Electric, je me dis que j'ai quand même de la chance d'avoir trouvé deux chevaux avec lesquels je m'entends bien.  
- Bon, on va quand même travailler un peu...
À son renâclement, je comprends qu'il est aussi motivé que moi et cela me fait doucement sourire. Le licol attrapé et enfilé, nous quittons son box pour nous rendre à l'aire de pansage.

Comme d'habitude, elle est déserte mais quelques poils sur le sol me confirment l'idée que ce n'était pas le cas un peu plus tôt. En même temps, il faudrait être fou pour brosser son cheval dehors par ce temps. J'attache Sans Conteste à sa place habituelle puis je m’éclipse quelques minutes afin d'aller chercher mon chariot que j'ai réorganisé le week-end dernier. J'ai désormais tout à portée de main et je peux le transporter partout ! Un regard vers le pie et je comprends rapidement à sa tête levée qu'il écoute attentivement les gouttes de pluie qui frappent avec force contre le temps. Moi qui croyais me changer les idées sur un bon cross, ça sera finalement du dressage en manège. Il n'aime pas ça, moi non plus mais c'est ce qu'il faut le plus travailler. De retour près de lui, je pose ma main à plat sur son encolure en cherchant à capter son attention par des claquements de doigts. Doucement, il baisse la tête et souffle doucement.
- Je suis fière de toi mon gros...
Je fais référence aux résultats du challenge. Malgré le dressage difficile, il m'a plutôt fait de bons parcours et puis pour le peu qu'on se connaisse, je trouve ça très bien. Il cherche les friandises, fourrant son nez dans mes poches ou dans mes mains. Je le repousse gentiment avant de m'atteler à défaire les sangles de la couverture. Elles heurtent le sol dans un bruit dérangeant mais pas effrayant. Ma main sur son garrot, je la passe le long de son dos afin de récupérer la couverture que je lisse avant de la plier en quatre.

Étrille en main, je commence doucement le pansage par les habituels cercles sur ses parties charnues. J'ai remarqué il y a quelques jours qu'il est devenu un peu moins chatouilleux mais ses réactions me font toujours autant rire quand j'insiste un peu trop. Si je devais le décrire je dirais... un gamin. Oui, un gamin vexé mais adorable. L'étrille fait le gros du travail en décollant ses poils collés par la sueur et les poils morts. Un rapide coup de bouchon permet d'enlever le reste des particules de poussière et me voilà à terminer avec la brosse douce. Je la passe très lentement tout en observant Sans Conteste qui ferme progressivement les yeux au fil du pansage. Le poil tout beau et tout brillant, je m'occupe maintenant des pieds du pie. Et sacrée tâche ! Sûrement avec la pluie de la veille et sa petite virée au pré, une plaque de terre énorme me donne du fil à retordre. J'y passe plusieurs minutes et j'admire le calme du hongre qui ne bouge pas d'une oreille, n'ayant même pas de retirer son pied ou de reculer. J'arrive finalement à l'enlever petit à petit et je termine ce pansage par un petit coup de peigne dans ses crins épais mais courts.

Ma boîte de pansage près du mur, je profite d'un instant pour souffler. À entendre les grondements à l'extérieur et le bruit sur le toit, le temps ne semble pas s'être calmé. Je m'occupe maintenant d'équiper Sans Conteste. Un tapis rouge, un amortisseur en mouton noir et une selle de dressage en cuir noir. Je sangle à peine quand je remarque quelques poils gris sur le tapis. Je les observe un instant en devinant très bien leur propriétaire puis je les attrapent pour les laisser tomber sur le sol pour me remettre au travail. J'équipe le pie de quatre bandes de travail, deux rouges et deux noires ainsi que deux cloches aux antérieurs. Je me tâte pour le travailler en bride mais je sais déjà qu'il risque d'être encore plus raide qu'en filet. J'opte donc pour son filet habituel sans le collier de chasse. J'évite aussi tout enrênement bien que l'idée est tentante mais je préfère travailler sa position dans la durée plutôt que de le placer artificiellement. Quant à moi, j'enfile ma bombe, une paire de gants et un imper. Direction le manège !

De retour de cette séance de dressage, nous revenons aux écuries trempés jusqu'aux os. Décidément, sale temps aujourd'hui ! Séance plutôt mitigée, en même temps je ne m'attendais pas à de la haute école avec un cheval qui n'aime pas le dressage et une cavalière qui partage cet avis. Mais ce n'était pas trop mal quand même. Une bonne décontraction en fin de séance, une impulsion longue à venir mais présente quand même et une bonne attitude de travail du pie malgré sa fâcheuse manie à lever la tête.

Dans l'aire de pansage, je lui offre un bisou sur le chanfrein avant de me dépêcher de lui ôter ses équipements. Il dégouline et je me dois même de passer un coup de couteau à chaleur afin d'enlever le maximum d'eau. Je sèche ses tendons et ses paturons avant de le ramener dans son box. Il saute évidemment sur le filet à foin qui vient d'être remplit et j'en profite pour le bouchonner longuement. Les traces humides sur sa robe ne disparaissent que 10 minutes plus tard. Il était temps, je commençais à avoir des crampes dans les poignets. Je le recouvre qu'une chaude couverture avant de le laisser manger tranquillement. Accoudée sur la porte de son box, j'observe ce petit cheval en plissant les yeux, me demandant quel tournant peut prendre notre relation.

1 312 mots.
© Crimson Day
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris  

[ 1-2 ] Sans Conteste - Hongre - OC - Pris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Prix pour une selle sans arcon
» Mon hamster couine sans cesse
» recherche hongre camargue entre 5 et 8 ans pour debutant
» Peut-on sauver une orchidée qui a pris l'eau par les feuilles ?
» PEGASE, M-X, taille petite, né 2010 (Pascani) - Pris en charge Association 4 Pattes sans toit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centaur's Stables :: Le domaine équestre :: Les écuries :: Chevaux de complet-